logo relais des aigles Bienvenue au Relais des Aigles !
INFOS & RÉSERVATIONS :
04 79 85 54 66

Bar • Restaurant • Snack

Profitez d'un panorama à couper le souffle

Soyez pret a en
prendre plein la vue !

Panneau saison d'été

Le relais des aigles, c'est quoi ?

Installé à côté du Belvédère du Mont du Chat, le Relais des Aigles vous propose de profiter d’une vue exceptionnelle à 360° sur le lac du Bourget et les montages alpines.
Dégustez des plats traditionnels et locaux au Restaurant des Aigles.
Partez en randonnée explorer la nature autour du Sentier des Aigles,
ou alors découvrez un tout nouveau parcours insolite dans les arbres : le Nid des Aigles !

Pictogramme Randonnée

- Activités Outdoor

Préparez votre sac à dos et partez à l’aventure le temps d’une demi-journée. Découvrez ici toutes les activités outdoor au départ du Belvédère du Mont du Chat : randonnées, parapente, vélo…

- Restaurant

Dégustez une cuisine traditionnelle à base de produits frais et locaux, tout en contemplant un panorama exceptionnel sur le lac du Bourget et les montagnes alpines (Mont-Blanc).

pictogramme passerelle

- Passerelle

D’arbre en arbre, profitez de cette toute nouvelle balade à la fois insolite et ludique, et contemplez les paysages en prenant un peu de hauteur ! Un parcours adapté aux petits comme aux grands.

Dates d'ouverture du restaurant

• Du 1er Mai au 15 Juin
et du 15 Septembre au 31 Octobre

Tous les midis + le Vendredi & Samedi soir

• Du 15 Juin au 15 Septembre

Tous les jours midi & soir

INFOS & RÉSERVATIONS

04 79 85 54 66

Pictogramme Point de vue
illustration chat noir

Connaissez-vous la légende de la dent du chat ?

ll était une fois, jadis, un pêcheur qui vivait avec sa femme et ses cinq enfants dans une maison sur les bords du lac du Bourget. Tous les sept subsistaient grâce aux produits de la pêche. Un jour, malgré les efforts et la patience du pêcheur, aucun poisson ne vint mordre à sa ligne. À midi, découragé, le malheureux implora le ciel et jura de remettre à l’eau le premier poisson pêché en guise de remerciements.

Le miracle eut lieu et à peine eut-il trempé l’hameçon dans l’eau qu’il sentit bouger sa ligne. Un poisson était accroché, le pêcheur n’en avait jamais vu d’aussi gros, si bien qu’il n’eut pas le courage de le remettre à l’eau, oubliant ainsi sa promesse. L’homme continua d’aguicher les poissons en se promettant de rejeter le prochain. Mais un autre poisson vint taquiner sa ligne et le pêcheur, n’écoutant pas sa conscience, ne le rejeta pas à l’eau malgré sa promesse.

À la troisième prise, le fil se tendit et la canne se plia. Il tira de toutes ses forces et sortit du lac un gros chat noir qu’il mit dans sa barque. Il lança de nouveau sa ligne, mais la chance avait tourné, plus rien ne mordit. En fin de journée, il rentra chez lui, sa femme le félicita pour les poissons et les enfants adoptèrent le chat.

Dès lors, le pêcheur n’attrapa jamais plus de poissons. Il décida de vendre sa barque et de devenir bûcheron. Le chat noir, quant à lui, devint de plus en plus gros et se montrait de plus en plus agressif envers les enfants.

L’homme, devenu très superstitieux, n’osa pas le tuer par crainte de malédiction. Il décida d’abandonner l’animal dans la montagne en le chassant à coups de pierres. Le chat fit parler de lui dans la région : il devint énorme et s’attaqua aux troupeaux, puis aux villageois. Les gens terrorisés n’osaient plus sortir.

Le mauvais sort continua de s’abattre sur l’homme qui perdit son métier de bûcheron suite à une blessure. Et un matin, on le retrouva mort dans sa maison avec sa femme et leurs cinq enfants. C’était l’oeuvre du chat du lac. Ce dernier avait atteint la taille d’une panthère. Il avait élu domicile dans une grotte tout près du col qu’empruntaient les voyageurs se rendant au lac du Bourget. Il ne laissait franchir la montagne qu’à 19 personnes, dévorant la vingtième.

De passage dans la région, un valeureux chevalier décida de combattre le chat et finit par le tuer. Le cadavre de l’animal roula contre la montagne et finit par tomber dans les eaux du lac. On raconte que durant la bataille, le chat perdit une de ses canines qui se planta dans la montagne et devint la Dent du Chat. Le chat, dit-on, est depuis prisonnier des eaux. Lorsqu’il se met en colère, son poil se hérisse et il provoque à la surface des eaux ces brusques gémissements qui font chavirer les barques…illustration barque de pêcheur